Janvier 2019

6 Mile Post

Le foyer pour enfants actuellement vide

Malheureusement tous les enfants ont été déplacés, soit dans les maisons environnantes construites suite au tsunami, soit dans des familles chrétiennes. Cette mesure est due au niveau élevé d’hostilité à ce travail actuellement. Bien que le gouvernement a enfin soumis son rapport confirmant que LEFC est propriétaire du terrain controversé, les opposants de l’oeuvre, y compris Sasi, ont intenté une action en justice fondée sur de fausses accusations pour tenter d’annuler l’enregistrement du foyer pour enfants.

Sasi est toujours dans sa maison qui fait partie du complexe du foyer pour enfants et l’action en justice pour l’en déloger a été repoussée plusieurs fois. La justice a maintenant prévu de s’occuper de ce cas en février. Tant que Sasi habite dans cette maison, il est difficile d’aller de l’avant dans la conversion du foyer pour enfant en une « auberge chrétienne » (pension de famille) ce qui diminuerait l’ingérence du gouvernement. Merci de prier pour l’intervention de Dieu.

 

Le point sur la sécheresse

Des pluies imprévisibles menacent la récolte de riz

Deux semaines de fortes pluies en novembre ont provoqué des inondations généralisées, avec la perte de nombreuses rizières et de petites exploitations de légumes. Les précipitations sont maintenant normales, mais nous sommes sous la menace imminente d’un El Niño (phénomène climatique) qui diminuerait considérablement les précipitations et mettraient en danger la culture du riz. Entre-temps, nous continuons à fournir des colis de nourriture pour 1 200 familles dans le besoin. Veuillez prier pour qu’il pleuve suffisamment afin d’avoir une bonne récolte.

 

Ammanatheli

Cinq buffles empoisonnés par vengeance

Fin 2017, le gouvernement a défini une parcelle chrétienne distincte dans le cimetière d’Ammanatheli. Cela a déclenché des émeutes contre l’Eglise et les chrétiens ont été attaqués. Des menaces de mort ont été proférées contre des membres de l’Église dont le Pasteur Kugarassa et le Frère Rajah. Les hindous auteurs de ces attaques et menaces ont été arrêtés par la police.

Alors que l’affaire traîne en longueur, l’opposition s’est intensifiée et, dans l’été, cinq des buffles de Kugarassa, d’une valeur d’environ £3000, ont été empoisonnés. Les auteurs craignaient que Kugarassa soit en train de gagner l’affaire et voulait lui donner une leçon. Ils pensaient que si ils tuaient ses buffles il allait maudire son Dieu.

L’affaire est toujours en cours. Certains villageois sont prêts à dialoguer avec Kugarassa dans l’espoir qu’il retirera l’affaire, tandis que d’autres sont ouvertement hostiles. Il aimerait retirer l’affaire pour démontrer l’amour chrétien, mais son avocat pense que justice devrait être rendue. Veuillez prier pour la sagesse.

 

National

Une instabilité politique inquiétante

La situation politique est très instable, pendant deux mois, deux premiers ministres ont revendiqué le pouvoir au Sri Lanka dans une lutte politique qui a ébranlé la démocratie du pays en crise. L’un d’eux Rajapaksa, est un ancien président, qui a illégalement essayé d’usurper le pouvoir. Cet homme présidait l’Assemblée de la fin des 25 ans de la guerre civile sanglante au Sri Lanka. Il est accusé d’avoir gravement violé le droit des Tamouls, ce qui leur fait craindre sa prise de pouvoir. Heureusement l’État de droit a maintenant prévalu et il a fait marche arrière. Toutefois, la situation reste tendue, on a l’impression que Rajapaksa attend son heure.

 

Kallaappadu

Un garçon se noie dans le puits

Un soir, Rapeesan (4 ans) a franchi le petit mur entourant le puits familial. Il y est tombé et est mort noyé. Les familles prennent des risques inconsidérés avec de trop petits murets pour économiser de l’argent. Sa famille est hindoue et vit en face de notre église à Kallaappadu, fruit d’une nouvelle œuvre dans le Nord-Est. Cette famille est amicale et nous avons partagé l’Evangile avec eux. Priez pour eux et pour que l’Eglise leur montre de la bonté.

 

Régional

Plus de 100 participants assistent à la conférences LEFC

Cinq conférences régionales d’une journée ont eu lieu en novembre, réunissant une trentaine d’Eglises villageoises. En outre, la conférence de 4 jours des collaborateurs de l’Eglise LEFC s’est tenue à Six Mile Post avec plus de 100 personnes présentes, dont des pasteurs, leurs épouses, de jeunes évangélistes et des enseignants de l’école du dimanche.

Les pasteurs Jonathan Northern et Oliver Wyncoll se sont partagé les prédications et le ministère d’enseignement avec près de 30 interventions. Des aperçus et des suggestions de grandes lignes de sermons sur Genèse et Jacques ont été présentés, ainsi que des enseignements sur des sujets actuels dans les Eglises comme le mouvement de « L’Evangile de la Prospérité » et une « bonne réponse aux médias sociaux ».

 

Général

Autres nouvelles et mises à jour

  • Isaïe se remet très lentement d’une attaque d’éléphants. Sa jambe ne guérit pas et il aura besoin qu’on y insère une plaque.
  • 90 enfants sont venus à la réunion au Foyer des enfants. La plupart progressent avec le Seigneur. Deux jeunes du foyer se sont mariés en novembre.
  • Le’Daily Remembrancer’ de James Smith vient d’être publié en tamoul.