Juillet 2019

Concernant les attentats de Pâques

La situation actuelle reste difficile 

La tension reste palpable suite aux attentats. Nous pouvons observer une colère contenue à l’égard de la communauté musulmane. Il y eu une recrudescence d’émeutes contre les musulmans dans le pays durant ces dernières semaines. Le Premier ministre a fait pression sur les neuf politiciens musulmans pour qu’ils démissionnent suite aux paroles provocantes de l’un d’eux, disant: ‘Les musulmans se sont armés depuis des années pour se protéger’. Des élections nationales très importantes auront lieu en décembre.

Voyager reste dangereux. Il y a des postes de contrôle chaque huit kilomètres, où les gens sont contrôlés et questionnés longuement. Pour les commerçants et les employés travaillant en dehors de leurs villes, cela rend les déplacements difficiles. Les habitants ne désirent donc pas travailler loin de chez eux. Le chômage augmente très rapidement du fait que personne ne veut investir ou démarrer un nouveau projet. Les prix de l’alimentation sont très élevés et la sécheresse est extrême au nord et à l’est. Les Églises de l’association LEFC distribuent beaucoup de paquets de nourriture.

Elles ont toujours besoin de gardes armés pour pouvoir se réunir. Les parents conduisent et vont rechercher leurs enfants à l’école, craignant des actes terroristes.

 

Nord et Est

La sécheresse a anéanti la récolte de riz

Malheureusement, comme prévu, il y eu très peu de pluie en 2019. Cela a grandement affecté la récolte de riz de janvier et février. Dans la région où les Églises LEFC sont présentes, environ le 80 % a été perdu, ce qui provoque de grandes difficultés. Avec la sécheresse, le niveau d’eau des réservoirs des centrales électriques a beaucoup diminué, ce qui provoque des coupures de courant dans presque tout le pays, vu que nous sommes très dépendants de l’hydroélectricité. Il a fait très chaud et les conduites d’eau ont été fermées fréquemment. Les villageois, vivant de surcroît dans la pauvreté, n’ont pas la priorité. Merci de prier pour une pluie plus abondante.

 

Camp de jeunes

Des moments encourageants

Deux-cent soixante et un jeunes âgés de 14 à 26 ans, venant de trente-neuf Églises de l’association, ont participé au camp annuel durant quatre jours, campant par 30°. Les téléphones et les médias étaient interdits. Cinq heures quotidiennes étaient consacrées à l’étude, avec pour sujet: ‘Fuyez le monde et suivez Jésus’, d’après l’Évangile de Jean. Les activités débutaient chaque jour à 6 heures, incluant des jeux, des discussions en groupes, des ateliers et la possibilité de demander des conseils.

 

6 Mile Post

Hostilités continuelles envers les sièges sociaux de l’association LEFC

Nous louons le Seigneur, car les terrains à 6 Mile Post,  au sujet desquels il y avait des litiges, ont été enregistrés au nom de l’association des Églises. Cependant, le foyer pour enfants reste fermé, dû à de l’hostilité envers cette œuvre. Les enfants sont hébergés dans des maisons proches. 

Premièrement, les anciens propriétaires de champs de 8’000 m2 , servant à la culture de riz, à 6 Mile Post, ont envoyé des hommes avec des bâtons et des matraques pour essayer d’intimider nos frères, pour qu’ils leur cèdent ces terres, disant à tort, que, puisque celles-ci appartenaient initialement au Gouvernement, ils avaient le droit de les acheter à nouveau.

Deuxièmement, Sasi et un médecin font pression sur les autorités locales pour affecter au domaine public, une route privée qui traverse une propriété nous appartenant, afin que le médecin ait un meilleur accès à sa propriété. Ils n’ont pas le droit de le faire. Ce changement d’affectation rendrait le foyer pour enfants vulnérable.

Troisièmement, concernant l’éviction de Sasi, le problème a été reporté à plusieurs reprises. Merci de prier pour qu’il soit expulsé ou qu’il s’en aille de toute façon. Priez pour Jeyakanth qui est actuellement au Sri Lanka et qui aura des discussions sur ces questions avec des fonctionnaires souvent hostiles au christianisme.

 

Muthur Nord

Un responsable d’Église nous quitte

Malheureusement, notre frère Beemarasa, qui fut le pasteur de l’Église de Santhanavatte, nous a quitté. Il s’est converti par le ministère de Ragendran. Avec le soutien de celui-ci et de Mahendran, il avait débuté un ministère près de Santhanavatte.

Après le décès de Ragendran, il a refusé d’écouter Mahendran. Il est devenu fier et arrogant. Il était encouragé, car beaucoup de ses proches fréquentaient l’Église de Mahendran. Il demanda plus d’argent, ne fréquenta plus la rencontre de prière, négligea son ministère et refusait de répondre quand on le remettait en cause. Un soi-disant pasteur chrétien qui a causé beaucoup de peine à nos Églises lui a offert un bon salaire pour travailler avec lui.

 

Centre des régions montagneuses, nord et est

Voyage d’une équipe médicale et puissant témoignage

Durant les congés de Pâques, une équipe médicale anglaise de six personnes fit le voyage depuis le Royaume-Uni. Les équipes se rendent dans le pays environ deux fois par an. Les membres visitèrent beaucoup de villages isolés, s’occupant de 300 – 400 patients. Ce fut très apprécié par des croyants et des incroyants. Le Gouvernement n’accorde que des traitements vraiment élémentaires et les soins privés sont trop chers pour la plupart des gens. Beaucoup d’hindous ont consulté. Merci de prier pour qu’ils viennent à l’Église et qu’ils soient touchés par la grâce de Dieu. Priez aussi pour que le Seigneur leur vienne en aide, car ils ont beaucoup de besoins dans le domaine médical.